Droits des patients








Commité des Usagers

Pour faciliter la prise en compte des droits et informations des patients, la Commission des Relations avec les Usagers et de la qualité de la prise en charge (CRU) est composée du Président de la Conférence Médicale, du Directeur, de médecins, d’infirmiers, de la responsable qualité, et de représentant(s) des usagers.
Elle a pour mission d’assister et d’orienter tout patient qui s’estime victime d’un préjudice du fait de l’activité de l’établissement.

La Fédération Nationale d'Aide aux Insuffisants Rénaux

La Fédération Nationale des Associations d’Insuffisant Rénaux (FNAIR) regroupe les Associations d’Insuffisants Rénaux. Dans chaque région des bénévoles des Associations des Insuffisants Rénaux ont pour but de vous apporter leur soutien, leur aide, leur réconfort et de vous faire partager leurs expériences. Vous pouvez consulter le site internet de la FNAIR : www.fnair.asso.fr/

 

AIR Normandie

Monsieur Gilles LAINE
26 Chemin de Buglise
76290 FONTENAY
Tél:
02 35 30 05 70
fnair-hautenormandie@fnair.asso.fr

 

Vos représentants patients à l’ANIDER

Dans chaque département où l’ANIDER est présente, un représentant des patients est élu.

Chaque représentant est à l’écoute des patients de son secteur afin de les orienter vers la personne qui pourra répondre à leurs questions, à l’ANIDER ou bien à l’extérieur de l’ANIDER. Ses coordonnées sont disponibles auprès du personnel soignant de votre unité de dialyse.

- Seine-Maritime (Cléon, Petit-Quevilly, Rouen Sud, Bois Guillaume, Isneauville) (76) :
 Maurice SALEMBIER – 02 32 24 33 88
 
- Seine-Maritime (EU, Dieppe, Le Havre, Fontaine la Mallet, Fécamp) (76) :
Marie-Claire FERET – 06 87 15 08 00
 
- Eure (27) :
Michel DIJON – 02 32 45 18 87

- Calvados (14) :
Benoit DESERT - 07 50 52 37 34
Jacky MORSLI  - 06 41 75 58 23

- Orne (61) :
Céline PLESSIS – 06 87 37 62 79

- Manche (50) :
Claire LETELLIER – 06 83 17 03 00

Charte de la personne hospitalisée

L’ANIDER respecte les principes de la charte de la personne hospitalisée.
Cette charte est affichée dans tous les services de l’ANIDER et disponible
dans son intégr
alité sur le site suivant : http://www.sante-sports.gouv.fr/

Secret médical

L’ensemble du personnel de l’ANIDER s’engage à respecter le secret professionnel autant pour les informations médicales que sociales et privées.

Désignation d'une personne de confiance par le patient

Vous pouvez désigner par écrit la (les) personne(s) de votre entourage que vous souhaitez voir informée(s) sur votre état de santé et sur les soins qui vous sont prodigués. Cette personne pourra assister aux entretiens médicaux afin de participer aux décisions vous concernant.
Vous pouvez annuler cette désignation à tout moment.
Si vous le souhaitez, aucune information ne sera transmise à votre entourage sur votre état de santé (merci de nous le signaler alors par écrit).

Si la désignation de la personne de confiance est facultative, il vous sera cependant demandé de fournir les coordonnées d’une personne à prévenir en cas de besoin.

Le droit à l’information et au consentement

Toute personne a le droit d’être informée sur son état de santé.
Cette information porte sur les différents examens, traitements ou actions de prévention, leur utilité, leur urgence éventuelle et leurs conséquences, les risques fréquents ou graves induits mais prévisibles, les autres thérapeutiques possibles et les conséquences prévisibles en cas de refus.

Cette information incombe à tout professionnel de santé dans le cadre de ses compétences et dans le respect des règles professionnelles. Seule, l’urgence ou l’impossibilité d’informer peut l’en dispenser.

Aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne. Ce consentement peut être retiré à tout moment.

Obligations des patients

Les devoirs du patient :

Pour le bien–être de chacun, nous vous demandons de respecter les règles ci-dessous:
  • Le personnel de l’ANIDER qui vous prend en charge pendant la séance de dialyse attend de vous respect et courtoisie.

  • L’ANIDER est un lieu de soins ; dans l’intérêt de chacun il vous est demandé un respect mutuel et d’éviter tout jugement.

  • L’ANIDER met à votre disposition des locaux et du matériel afin de vous assurer un accueil des plus adaptés et confortables. C’est dans ce souci que nous vous invitons à respecter cet ensemble de moyens matériels mis à votre disposition.

  • Les horaires des séances de votre antenne sont affichés à l'entrée de votre unité. Ils sont définis collectivement et tiennent compte du temps nécessaire à l’entretien des locaux pour vous assurer la sécurité nécessaire à vos séances de dialyse. Merci de respecter l’horaire d’arrivée. Les infirmières sont autorisées à le rappeler lorsqu’elles le jugent nécessaire.

La prise en charge de la douleur

LUTTE CONTRE LA DOULEUR

Le Comité de Lutte contre la Douleur de l’ANIDER propose des actions pour prendre en charge la douleur des patients.

Vous avez peur d’avoir mal…Prévenir, traiter ou soulager votre douleur, c’est possible.
On peut prévenir les douleurs provoquées par les piqûres et la ponction de la fistule : n’hésitez pas à demander à votre équipe soignante. Le CLUD a émis des recommandations.

Vous avez mal…
Votre douleur, parlons-en :
tout le monde ne réagit pas de la même manière devant la douleur ; il est possible d’en mesurer l’intensité. Pour nous aider à mieux adapter votre traitement, vous pouvez nous indiquer « combien » vous avez mal en notant votre douleur de 0 à 4 ou en utilisant une réglette (auprès du  personnel soignant).

Nous allons vous aider à ne plus avoir mal ou à avoir moins mal,
En répondant à vos questions,
En vous expliquant les soins que nous allons vous faire et leur déroulement,
En utilisant le ou les moyens les mieux adaptés (médicaments, soutien
psychologique, relaxation,…).

Votre participation est essentielle,
Nous sommes là pour vous écouter, vous soutenir, vous aider.


Art. 1110-5 du Code de la Santé Publique : « … toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée… »

L’accès à votre dossier médical

Il vous est possible d’accéder aux informations de votre dossier médical en faisant une demande écrite auprès du Directeur de l’Association.
Ces informations peuvent vous être communiquées soit directement, soit par l’intermédiaire d’un médecin choisi librement. Vous pouvez également consulter sur place votre dossier, avec ou sans accompagnement d’un médecin.

Les informations sollicitées peuvent être mises à votre disposition dans un délai compris entre quarante-huit heures et huit jours. Toutefois si les informations datent de plus de cinq ans, ce délai est porté à deux mois.

Si vous optez pour une consultation sur place, celle-ci est gratuite. Si vous voulez obtenir copie de tout ou partie des éléments de votre dossier, les frais, limités au coût de reproduction et d’envoi sont à votre charge.

Informatique et Liberté

A l’occasion de votre prise en charge à l’ANIDER, des renseignements administratifs et médicaux vous sont demandés et sont traités par informatique.
Les fichiers utilisés à l’ANIDER font l’objet d’une déclaration à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

La loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, veille à ce que l’informatique soit au service de chacun et ne porte atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés publiques ou individuelles. En application de cette loi, vous avez un droit d’accès et de rectification des informations nominatives qui vous concernent et qui figurent sur les fichiers informatiques.

Parmi ces informations, celles qui présentent un caractère médical sont protégées par le secret médical. Elles sont placées sous la responsabilité du médecin.

Selon la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 (article 1111-7), vous avez la possibilité d’accéder à l’ensemble des informations concernant votre santé dans les conditions définies par voie réglementaire (décret n° 2002-637 du 29 avril 2002).